Les travaux 2/3

Les grandes étapes de l'oeuvre de réhabilitation de la casemate de l'Aschenbach à Uffheim et de son environnement

  1 2 3  

1994

Cette année est celle de chantiers de construction :

  1. construction du mur en aile nord.
  2. construction de l'emplacement prévu pour notre tourelle par éléments modèle 1935/37, un petit ouvrage avec abri souterrain.

L'année débute par la réalisation du mur en aile nord de soutènement du talus qui masque la casemate " côté ennemi ". Apparemment ce mur n'était pas réalisé en 1940, pas plus d'ailleurs que le mur côté sud. Le mur nord sera construit en maçonnerie à l'aide de moëllons conformes à ceux des murs achevés ailleurs. Il sera terminé fin février.

Image Construction en janvier et février 1994 du mur en aile nord de la casemate. Elément de soutènement du talus frontal, il n'était pas réalisé en 1940.

Mais le gros chantier de l'année va être la construction d'un emplacement bétonné pour notre tourelle par éléments modèle 1935/37 récupérée dans le Haut-Doubs en 1992. L'ouvrage, presqu'entièrement souterrain, sera constitué d'un escalier d'accès en descente, d'une courte galerie sur laquelle s'ouvrira par une porte blindée un abri en tôle cintrée forte dite " métro ", puis d'une autre petite galerie jusqu'à la tourelle. A l'exception d'un professionnel qui nous apportera ses conseils, les travaux seront entièrement exécutés par les bénévoles de l'association avec le renfort de quelques amis. Commencé en mars, l'ouvrage sera terminé à la mi-juin.

Mais pourquoi avoir reconstitué un tel ouvrage ici ? De nombreux emplacements pour tourelle 35/37 existent dans le sud du département et de nombreux abris en tôle métro ont été construits d'un bout à l'autre du Secteur fortifié d'Altkirch. Toutefois, les plus proches de ces constructions étaient à plus de 1000 mètres de notre casemate, il était exclu de les intégrer dans un circuit de visite. La décision fut donc prise de reconstruire près de la casemate, selon les mêmes normes et en les associant, les deux types d'ouvrage.

La suite de photos ci-après résume mieux qu'un long récit la succession des travaux de mars à juin 1994 :

Première phase, le creusement d'une fouille de 200 m3 au bas du terrain disponible, suivie de la coulée du radier en béton (le plancher de l'ouvrage) sur le sol de la fouille, puis du montage des éléments de tôle métro qui constitueront les murs et le plafond de l'abri. Pour réduire les coûts, une partie des bétonnages sera remplacée par des agglos. Image
Image Début avril commence la construction des piédroits (les murs) de la petite galerie d'accès à la tourelle. La goulotte en bois à gauche permet de procéder aussitôt au bétonnage des agglos.
Peu après, l'abri est à son tour enrobé d'agglos et partiellement bétonné. A remarquer au centre supérieur de la photo et contre la casemate : le mur en aile nord terminé peu de temps auparavant (fin février). Image
Image La galerie d'accès à l'emplacement de la tourelle (au 1er plan). Le puits de la tourelle a été réalisé à l'aide de buses en ciment du diamètre correspondant à celui de l'engin. Ultérieurement la petite galerie recevra une toiture en béton.
Il reste à tailler dans les buses à la disqueuse l'ouverture du puits côté galerie. Le niveau du haut des buses est à peu près celui de la base de la tourelle. Image
Image Peu après la mi-avril, les éléments inférieurs fixes de la tourelle (cuvelage, couronne intermédiaire, couronne fixe supérieure) sont mis en place sur le puits. Le haut de ces éléments représente ce que sera le niveau du sol en fin de chantier.
Aussitôt après est construit autour des éléments de base de la tourelle le coffre en agglos et béton qui va coiffer et prolonger en hauteur le haut du puits. Image
Image L'étanchéité de l'abri et des murs réalisée, il reste à coiffer les galeries de leur voûte et surtout à réaliser l'escalier d'accès à l'entrée souterraine. Au 1er plan : le puits de l'escalier et de l'entrée en cours de construction.
A ce stade (début mai) sont réalisés les coffrages qui vont donner leur forme aux voûtes bétonnées des deux galeries souterraines. A droite, la toiture de l'abri. A gauche, le coffre du puits de l'escalier et de l'entrée. Image
Image La construction de l'escalier de descente et d'accès à l'entrée n'a pas été la moindre des opérations. En particulier la réalisation de son coffrage et la coulée du béton ont demandé un savoir-faire quasi professionnel.
Bétonnage de l'escalier sous le soleil de mai. Image
Image Juin 1994. Les travaux sont presque terminés. Après avoir enlevé les derniers coffrages et laisser sècher le béton, c'est l'heure des finitions : enduits d'étanchéité, finition des murs de l'entrée et des galeries, pose des éléments supérieurs de la tourelle, pose de la grille à l'entrée et des portes de l'abri (récupérées dans divers blockhaus de la Harth), remblayage, modelage du sol en surface, ensemencement.
Ainsi se présentent les "dessus" de notre petit ouvrage à l'issue des travaux, fin juin 1994. 55 ans après, un blockhaus de plus sur la Ligne Maginot pourra-t-on dire !
Les premiers visiteurs sont attendus...
Image
Image Vue d'ensemble du site de l'Aschenbach au début de l'été 1994, tourelle et son petit ouvrage souterrain au 1er plan, casemate au fond. La tourelle attend encore sa peinture de camouflage qu'elle aura bientôt.

  Haut de page  

© 2019 - Association Mémorial Maginot de Haute-Alsace. Tous droits réservés.